Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Aujourd'hui

Recherche

Quoi ?

/ / /

J'avais écrit le texte qui suit juste après l'AG, l'avais publié, puis retiré pour faire preuve de bonne volonté et tenter de participer plutôt que foncer dans les brancards. Personne n'avais dû le voir alors. Puisque je le re-publie, je vous laisse deviner ce qu'il advint de mes efforts.

Mon idéalisme me pousse souvent à privilégier l'ensemble plutôt que les individus. Grand mal me fasse, dans le cas de notre SEL'APT.

Ayant remarqué que notre SEL, grevé par son autisme, végétait gravement, et d'accord en ceci avec mon amie Agathe qui avait tout de suite repéré des dysfonctionnements qu'il était facile d'améliorer, je contacte notre présidente pour l'informer que nous souhaitons présenter notre candidature au poste de secrétaire/vice-secrétaire. Ah oui, j’oubliais : notre bureau se trouvant bien trop débordé (on se demande bien pourquoi vu l'activité quasiment nulle de Sel'Apt, hormis une permanence hebdomadaire presque imposée - si tu n'y va pas, tu es très très mal vu et chaque fois tancé), l'unique amélioration envisagée était d’enrôler des vice-tout. Vice-président, vice-secrétaire, vice-trésorier. Avec Agathe, nous avons joué le jeu des vice, mais le bureau en place n’était pas du tout d’accord pour céder... la place de quiconque. On voulait des "vice" mais de changements, que nenni !

 

Une espèce de folie s’est emparée de notre Bureau, nous nous sommes fait plus que vertement critiquer, avons été taxées d’agressivité et de brutalité pour le simple fait d’avoir osé proposer notre candidature d’emblée, sans avoir auparavant consulté le Bureau en place (qui, très visiblement aurait refusé, ce qu’il a fait).

Proposer sa candidature directement lorsqu’on sait que le bureau doit être soumis à élection en AG, est-ce un crime ? Il semblerait, aux yeux de notre autiste SEL’APT.

J’ai été conviée à me présenter comme vice-secrétaire – mais comment aurais-je pu travailler avec la secrétaire en place qui freine des quatre fers sitôt que la moindre idée de changement est émise ?

 

J’ai eu beau faire valoir à quel point notre SEL gagnerait à communiquer différemment et davantage, à quel point nous étions rodées, Agathe et moi, à la communication et à l’informatique, rien n’y a fait. Il y avait crime de lèse-majesté. J’en suis venue à décliner leur vice-invitation en comparant leurs méthodes à celles du FN (le Bureau tout puissant qui édicte sa loi, nonobstant tous les règlements des SEL de France et de Navarre), et notre merveilleuse présidente, pourtant si sympathique, m’a vitriolée avec un « J'espère que tu peux encore te regarder dans la glace le matin après ces propos diffamatoires ! Mais telle que je te connais à présent, je suis sûre que oui ! Ton bonheur c'est de vouloir détruire les autres autour de toi et tu t'y emploie à plein temps. Pour ma part, j'ai d'autres choses plus intéressantes
à vivre
. » (SIC)

 

Hé bien moi je me suis dit que quand on est capable de dire une chose pareille, on doit être sacrément mal tourné, quelque part. J’en suis restée comme deux ronds de flan.

 

Je suis allée à l’AG, ai exposé mon point de vue, mais rien n’en a paru dans le compte-rendu de cette AG. Autiste, vous dis-je. Autiste tendancieux, car pour s’auto-féliciter, là c’était grandiose. Et notre secrétaire de se mettre et se remettre en valeur et de détailler son travail point par point comme si ce n’était pas simplement naturel de s’impliquer un minimum quand on est volontaire à ce poste.

 

Voilà. Mon expérience des SEL est décidément source de questionnements dont j’aurais bien voulu pouvoir discuter plus largement. Mon idéal demeure, mais il semble être inadapté à une réalité que je ne parviens pas à faire mienne. Mais qui discutera avec moi, dans le désert de ce blog où je m’exprime tous les 3 à 5 ans ?

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by Claire

Articles Récents